6 fausses idées sur les loupes binoculaires

Posté dans : Guide Pratique, Matériel 0

La mésinformation engendre la douleur

Nombre de Praticiens nous ont fait confiance et sont aujourd’hui équipés de loupes ergonomiques pour résoudre leurs problèmes de douleurs chroniques au niveau de la nuque et du dos. Cependant, ces douleurs n’apparaissent pas du jour au lendemain et il est parfois difficile d’en trouver la cause. L’emploi de loupes mal conçues ou mal réglées est malheureusement encore courant de nos jours.

Le mythe des douleurs de dos et au niveau de la nuque, comme étant un mal incontournable de la pratique de la Dentisterie, persiste encore. Ce n’est pourtant plus aujourd’hui une fatalité. Il est urgent qu’un maximum de Praticiens de l’Art Dentaire comprennent l’importance d’une posture de travail ergonomique et fassent le nécessaire pour se délivrer de la douleur.

Les loupes à ergonomie imparfaite forcent les utilisateurs à trop pencher la tête, ce qui engendre une mauvaise posture de travail. Heureusement, une mauvaise posture met du temps à infliger des douleurs chroniques au niveau de la nuque et du dos. Par contre, ce délai contribue énormément à un mauvais diagnostic des utilisateurs quant à leur situation, en pensant que leurs douleurs sont dues à un mauvais oreiller ou position de sommeil par exemple. Nombre de Praticiens ignorent que leurs loupes binoculaires sont en réalité une des causes principales de leurs douleurs.

Les loupes qui fonctionnent bien pour une personne ne fonctionneront pas forcément bien pour une autre. Le choix de la meilleure paire de loupes, du meilleur grossissement et d’autres facteurs, dépend grandement des caractéristiques de l’utilisateur lui-même et des tâches qu’il effectue. Beaucoup font l’erreur de ne choisir une paire de loupes qu’en fonction de ce que leurs confrères ou mentors utilisent, sans finalement découvrir ce qui aurait le mieux fonctionné pour eux-mêmes.

Il existe de nombreuses fausses idées sur les loupes. Les sources incluent souvent des informations dépassées et utilisées de manière peu scrupuleuse à des fins commerciales. Voyons les 6 principales :

Idée fausse n° 1 : « On peut prévenir les douleurs au niveau de la nuque et du dos en utilisant n’importe quelle paire de loupes binoculaires ».

La vérité : l’emploi de loupes ergonomiques réalisées sur mesure peut prévenir les douleurs au niveau de la nuque et du dos. Cela implique que la distance de travail et l’angle de déclinaison soient correctement réglés pour le Praticien et conviennent à son activité. L’utilisation de loupes mal conçues ou mal réglées avec un angle de déclinaison trop faible ou trop important sera au contraire une des causes principales de douleurs.

Idée fausse n° 2 : « Les loupes TTL sont plus légères que les loupes FLM ».

La vérité : cela peut être vrai si l’on compare deux montages réalisés avec les mêmes montures et les mêmes optiques. Cependant, les loupes TTL requièrent souvent une monture plus lourde de manière à maintenir l’alignement optique. Les loupes TTL traditionnelles sont significativement plus lourdes que la gamme Micro de SurgiTel.

Idée fausse n° 3 : « Les loupes FLM se dérèglent facilement ».

La vérité : cette affirmation pourrait être vraie avec des loupes FLM standards. Mais pas avec les loupes FLM sur mesure SurgiTel et leur angle de déclinaison et de convergence fixe, grâce au dispositif de montage breveté. Le dispositif de montage a été conçu à partir de plusieurs concepts brevetés afin d’en faire un outil stable. L’alignement des loupes FLM sur mesure SurgiTel est même parfois plus stable que certaines loupes TTL standards. Si les montures de loupes TTL sont tordues ou pliées, les optiques peuvent perdre leur alignement. Les loupes TTL requièrent des montures rigides, alors que l’alignement des loupes FLM n’est pas affecté par des déformations mineures de la monture.

Idée fausse n° 4 : « Les loupes TTL présentent une largeur de champ plus importante que les loupes FLM ».

La vérité : cette affirmation pourrait également être vraie pour les utilisateurs présentant une arrête nasale importante et des orbites oculaires profonds. Ce ne sera pas le cas pour les utilisateurs présentant un nez moyen ou de petite taille. Les loupes TTL créent à l’inverse de larges points aveugles pour les utilisateurs présentant un nez de petite taille, leurs yeux étant souvent trop près de l’optique.

Idée fausse n° 5 : « Tous les grossissements offrent une meilleure vision à leur utilisateur ».

La vérité : l’acuité visuelle non-assistée de l’œil humain est relativement limitée. Les loupes de faible grossissement n’offrent donc pas à leur utilisateur une manière radicalement différente de travailler. La gamme SurgiTel Prism Pro (x5.5, x6.5 et x8.0) a été spécifiquement conçue pour offrir aux Praticiens une vision nettement supérieure.

Idée fausse n° 6 : « Les grossissements annoncés par les différents Fabricants sont comparables ».

La vérité : il n’existe pas de norme pour définir la puissance de grossissement, celle-ci variant en fonction de la distance de travail. Chaque Fabricant mesure la puissance des ses loupes différemment. Il existe pourtant de réelles différences d’un Fabricant à un autre. Si vous êtes intéressés par l’achat de loupes d’une puissance supérieure à x3.5, assurez-vous de pouvoir les tester par vous-même.

Traduit de l’article original en anglais « Demystifying Custom Loupes » (2013) – Dr Jin Chang PhD

 

Ces Dispositifs Médicaux sont des produits de santé réglementés qui portent, au titre de cette réglementation, le marquage CE - Classe I - GSC. Nous vous invitons à lire attentivement les instructions figurant dans la notice qui accompagne le Dispositif Médical ou sur l’étiquetage remis. Non-remboursé par les organismes d’assurance santé.
Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *